Protection des civils dans les conflits armés
< Retour news

Liban : l’Appel de Genève organise une table ronde sur la protection des enfants dans les zones à risque

26 février 2017 | Liban - Protection des enfants

Lebanon

Le 1er février 2017, l’Appel de Genève a organisé une table ronde sur la protection des enfants dans les conflits armés en partenariat avec le Mouvement Permanent pour la Paix – une organisation non-gouvernementale libanaise.

Le conflit syrien et les tensions régionales ont des effets directs sur le Liban, ce qui crée pour les enfants un risque accru d’être recrutés et utilisés dans les conflits armés. « Dans le contexte actuel de la région, avec des actes terrifiants de violence et de terreur, le Liban enregistre de nombreux cas d’enfants victimes des conflits régionaux ; en parallèle, il se peut que les acteurs de ces conflits recrutent des enfants libanais innocents » nous informe Armin Köhli, Responsable de Programme Moyen Orient à l’Appel de Genève.

Cette réunion avait l’ambition de réamorcer le processus de ratification par le parlement libanais du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés (OPAC).

L‘OPAC est un traité international visant à protéger les enfants de moins de 18 ans du recrutement et de l’utilisation dans les hostilités. Le Liban l’a signé, tout comme 179 autres pays, et 13 seulement, dont le Liban, ne l’ont pas ratifié.

La table ronde a rassemblé 26 participants dont des membres des comités parlementaires concernés, le Ministre des affaires sociales, des représentants de l’armée libanaise, UNICEF, Save the Children et d’autres organisations de la société civile concernées. Des représentants de la jeunesse de nombreux partis politiques mais aussi de jeunes venant des zones à risque – ont assisté à l’événement en tant qu’observateurs.

Afin de prévenir ces risques et d’améliorer la protection des enfants, de nombreux acteurs, dont l’Appel de Genève, UNICEF et le Conseil supérieur pour l’enfance, ont insisté sur l’importance pour le Liban de ratifier et de mettre en œuvre l’OPAC.

En 2016, le gouvernement libanais a accepté une recommandation provenant de la Revue Périodique Universelle concernant la ratification de l’OPAC, mettant ainsi en lumière la nécessité d’entreprendre rapidement des mesures encourageant la ratification, afin d’augmenter la protection des enfants face aux effets des conflits armés.

A l’issu de la table ronde, un groupe de travail composé des représentants de la jeunesse et d’ONG a été établi dans le but d’assurer un suivi du processus de ratification et de joindre leurs efforts de sensibilisation. « La connaissance génère de la responsabilité. Il est nécessaire d’unirnos efforts et de chercher du soutien parmi toutes les parties concernées » affirme Hiba Mikhail, Coordinatrice de Programme pour le Liban à l’Appel de Genève. Le groupe de travail se réunira dans le courant du mois afin de préparer une conférence nationale à ce sujet.

 

Contact presse

Communications and External Relations
+ 41 (0) 22 879 10 50
press@genevacall.org
 
 

Restez en contact

  • Twitter : @genevacall
  • Facebook : Appel.de.Geneve
  • LinkedIn
  • Youtube : GenevaCall2
  • Flickr : GenevaCall
  • Medium : GenevaCall