Protection des civils dans les conflits armés
< Retour Actualités

Conférence de Buenos Aires : les écoles et l’éducation doivent être protégées lors des conflits armés

27 mai 2017 | Protection des enfants

education

Les 28 et 29 mars 2017, la Présidente de l’Appel de Genève Elisabeth Decrey Warner a été invitée à débattre au sein d’un panel de haut niveau lors de la Deuxième Conférence internationale sur la sécurité dans les écoles qui a eu lieu à Buenos Aires en Argentine. La conférence a rassemblé 220 représentants de 82 pays pour discuter de la mise en œuvre de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, adoptée par 66 pays avec l’objectif de protéger les étudiants, enseignants, écoles et universités pendant les conflits armés.

Elisabeth Decrey Warner a partagé l’expérience de l’Appel de Genève sur le rôle des acteurs armés non-étatiques (AANE) dans la protection de l’éducation face aux attaques. « Il existe un besoin de sensibilisation et de formation des AANE. La plupart d’entre eux s’accordent sur le fait que l’éducation est essentielle, mais très souvent ils n’ont ni une connaissance suffisamment approfondie des règles, ni le savoir-faire nécessaire à la mise en place de procédures visant à la protéger » a insisté Elisabeth Decrey Warner pendant la conférence. « Il est aussi important d’initier un débat sur la mise en place de services d’éducation dans les zones contrôlées par les AANE ».

Les normes légales s’appliquant aux AANE relatives à leurs obligations en matière d’éducation et la réponse possible de la communauté internationale doivent être davantage débattues. Il est important d’entreprendre des démarches de sensibilisation et de recherche.

En outre, cette conférence a permis à l’Appel de Genève de mettre en avant les difficultés rencontrées par les AANE quand ils cherchent à protéger les écoles et l’éducation dans les situations de conflit, mais aussi les succès de certains d’entre eux. Selon une recherche récente menée par Protect Education in Insecurity and Conflict (PEIC) et l’Appel de Genève, de nombreux AANE gérent des écoles dans les territoires qu’ils contrôlent.

De plus, 19 AANE signataires de l’Acte d’Engagement de l’Appel de Genève sur la protection des enfants dans les conflits armés,  se sont engagés à ne pas utiliser les écoles à des fins militaires. L’Appel de Genève a également diffusé les Directives visant à Protéger les Ecoles et Universités d’un Usage Militaire pendant un Conflit Armé auprés de plus de 50 AANE et a promu leur mise en œuvre.

Une étude de la Global Coalition to Protect Education from Attack (GCPEA) a révélé que depuis 2013 les forces armées et les AANE ont utilisé les écoles et les universités comme bases, casernes, positions de tirs, dépôts d’armes et centres de détention dans au moins 24 pays en guerre.

Stratégie 2017-2019
 

Contact presse

Communications and External Relations
+ 41 (0) 22 879 10 50
press@genevacall.org
 
 

Restez en contact

  • Twitter : @genevacall
  • Facebook : Appel.de.Geneve
  • LinkedIn
  • Youtube : GenevaCall2
  • Flickr : GenevaCall
  • Medium : GenevaCall