Protection des civils dans les conflits armés

Thaïlande

< Retour à la liste des pays

thai

Depuis Janvier 2004, la violence armée a causé plus de 17.000 victimes parmi les civils dans la région thaïlandaise connue sous le nom de « sud profond ».

Les acteurs armés non-étatiques (AANE), parmi lesquels le Barisan Nasional Revolusi est considéré comme étant le plus important,  seraient les principaux responsables de ces incidents même si d’autres acteurs commettent également des violations. Les violations graves aux normes humanitaires sont très répandues, en particulier des attaques indiscriminées et dans certains cas, des attaques délibérées contre les civils, y compris contre les enseignants.

Activities

Domaines thématiques de travail dans ce pays
Humanitarian_norms_dark Landmine_ban_dark Gender_issues_dark Child_protection_dark
Normes humanitaires Mines Antipersonnel Violences Sexuelles Protection des Enfants

À la demande d’acteurs de la société civile, la Cross-Cultural Foundation et le Hearty Support Group, l’Appel de Genève soutient une campagne publique pour promouvoir les normes humanitaires entre les collectivités et les parties au conflit dans la région du « sud profond » thaïlandais.

Main achievements

  • L’Appel de Genève a adapté son matériel de formation sur les normes humanitaires – un livret illustré et un poster – au contexte local.
 

Actualités liées

 
 

Theirwords.org

  • Theirwords.org est un annuaire des engagements pris par les acteurs armés non-étatiques. Accédez aux documents liés à ce pays on theirwords.org.
 
 

Restez en contact

  • Twitter : @genevacall
  • Facebook : Appel.de.Geneve
  • LinkedIn
  • Youtube : GenevaCall2
  • Flickr : GenevaCall
  • Medium : GenevaCall