Protection des civils dans les conflits armés

Soudan

< Retour à la liste des pays

Sudan

Depuis son indépendance en 1956, le Soudan a été affecté par une série de conflits armés entre le gouvernement et certains acteurs armés non-étatiques (AANE). Les deux guerres civiles Nord-Sud ont coûté la vie à plusieurs millions de personnes.

Les hostilités se poursuivent entre les troupes gouvernementales et les AANE dans le Nil Bleu, au Darfour et dans les provinces du Sud Kordofan, avec comme conséquence des millions de personnes déplacées internes. Des sources concordantes font état d’allégations sur le recrutement d’enfants par les AANE. Les principaux AANE opposés aux forces armées soudanaises se sont regroupés au sein du Front Révolutionnaire du Soudan (SRF) en 2011. (Au Darfour: le Mouvement pour la Justice et l’Égalité (JEM), l’Armée/le Mouvement de Libération du Soudan – Abdel Wahid al-Nur (SLM / A-AW) et l’Armée/le Mouvement de Libération du Soudan – Minni Minnawi (SLM / A-MM), et le long de la frontière avec le Soudan du Sud: le Mouvement Populaire de Libération du Soudan – Nord (SPLM-N)).

Le gouvernement soudanais continue d’imposer de fortes restrictions sur les organisations humanitaires internationales qui cherchent un accès direct aux civils touchés par le conflit dans les zones contrôlées par le SRF.

Activités

Domaines thématiques de travail dans ce pays
Humanitarian_norms_dark Landmine_ban_dark Gender_issues_dark Child_protection_dark
Normes humanitaires Mines Antipersonnel Violences Sexuelles Protection des Enfants

L’engagement de l’Appel de Genève au Soudan remonte à 2001, lorsque le Mouvement/l’Armée Populaire de Libération du Soudan a signé l’Acte d’Engagement sur l’interdiction des mines antipersonnel, au cours du conflit armée lié à l’indépendance du Soudan du Sud. Ce travail sur l’interdiction des mines antipersonnel a évolué pour se concentrer progressivement sur d’autres AANE opérant dans les provinces du Nil Bleu, du Darfour et du Kordofan méridional, et depuis 2010 la protection des enfants, les questions liées au genre et les normes humanitaires en général ont été inclus. L’Appel de Genève aide les signataires des Actes d’Engagement à les mettre en œuvre, promeut des normes humanitaires plus larges et encourage les AANE à signer d’autres Actes d’Engagement.

Principaux résultats

  • Plusieurs AANE ont signé un ou plusieurs Actes d’Engagement (cf. tableau ci-dessous).
  • L’action de l’Appel de Genève a permis la signature en 2008 d’un mémorandum d’entente historique sur l’appui à la lutte contre les mines entre le Service de la lutte contre les mines des Nations Unies (SLAM), le Mouvement/Armée Populaire de Libération du Soudan et le gouvernement soudanais, ouvrant ainsi la voie à des efforts communs de déminage.
  • En 2008, le Mouvement/Armée Populaire de Libération du Soudan a détruit un stock de 6 078 mines antipersonnel.
  • Les leaders des principaux AANE soudanais actifs (SPLM-N, le JEM et les factions du SLM / A) ont été sensibilisés aux normes internationales relatives à la protection des enfants et l’interdiction de la violence sexuelle dans les conflits armés.
  • En 2014, 33 officiers de haut niveau, les commandants militaires et les conseillers juridiques de quatre AANE soudanaises non-étatiques ont été formés sur les normes humanitaires.
  • Le JEM et le SPLM-N ont pris des mesures pour mettre en œuvre l’Acte d’Engagement sur l’interdiction des mines antipersonnel et le SPLM-N a demandé un soutien technique pour détruire son stock de mines antipersonnel dès que possible.
  • En 2015, le SPLM-N a signé l’Acte d’Engagement sur la protection des enfants dans les conflits armés, devenant le premier AANE africain à le faire; il a commencé à travailler sur un plan de mise en œuvre.
  • Le SPLM-N a détaillé les mesures qu’il a prises pour remplir ses obligations visant à respecter l’Acte d’Engagement sur l’interdiction des mines antipersonnel et a confirmé sa volonté de détruire 2 stocks de mines antipersonnel. Dans un premier temps, il a démantelé 211 mines antipersonnel avec le soutien d’un expert technique envoyé par l’Appel de Genève.

En Soudan, l'Appel de Genève travaille ou a travaillé avec les acteurs armés non-étatiques suivants:

Organisation Actif Thèmes
Interdiction des mines antipersonnel Protection des enfants Problématiques liées au genre Normes Humanitaires
Justice and Equality Movement (JEM) Oui
  •  
  • Sudan Liberation Movement/Army – Abdel Wahid al-Nur (SLM/A-AW) Oui
  •  
  • Sudan Liberation Movement/Army – Minni Minnawi (SLM/A-MM) Oui
  •  
  • Sudan Peoples’ Liberation Movement – North (SPLM-N) Oui
  •  
  •  
  • Sudan People’s Liberation Movement/Army (SPLM/A) Non
  •  
  • Cliquez sur la coche pour afficher l'Acte d'Engagement signé
     

    L'Appel de Genève est en dialogue avec l'AANE sur ce thème

     

    L’Appel de Genève était en dialogue avec l'AANE sur ce thème

     

    L'AANE a signé l'Acte d'Engagement sur ce thème

     

    Theirwords.org

    • Theirwords.org est un annuaire des engagements pris par les acteurs armés non-étatiques. Accédez aux documents liés à ce pays on theirwords.org.
     
     

    Médias liés

     
    Stratégie 2017-2019
     

    Restez en contact

    • Twitter : @genevacall
    • Facebook : Appel.de.Geneve
    • LinkedIn
    • Youtube : GenevaCall2
    • Flickr : GenevaCall
    • Medium : GenevaCall