Protection des civils dans les conflits armés

Népal

< Retour à la liste des pays

Nepal

Le CPN-M, parti communiste du Népal (maoïste), a mené une lutte armée de dix ans contre la monarchie.

Après deux tentatives de négocier une résolution du conflit qui se sont soldées par un échec en 2001 et 2003, le gouvernement et le CPN-M ont signé en 2006 un accord de paix. Selon les estimations de l’ONU, le bilan de ce conflit s’élève à plus de 12 000 morts et 100 000 personnes déplacées. Les mines antipersonnel et les engins explosifs improvisés ont fait plusieurs centaines de victimes.

Activités

Entre 2003 et 2007, date à partir de laquelle le CPN-M a été intégré au gouvernement transitoire, l’Appel de Genève a mené des actions de sensibilisation auprès du groupe sur l’interdiction des mines antipersonnel.

Interdiction des mines antipersonnel

L’Appel de Genève a rencontré des représentants du CPN-M à plusieurs reprises au cours du conflit. L’organisation a préconisé l’interdiction des mines antipersonnel ainsi que des mesures visant à réduire le danger pour les civils des autres dispositifs explosifs.

L’Appel de Genève a également appelé les deux parties à intégrer la lutte contre les mines dans les pourparlers de paix. Lors d’un séminaire organisé sous l’égide de l’Appel de Genève, un dirigeant du Front de Libération Islamique Moro, groupe philippin signataire de l’Acte d’Engagement sur  l’interdiction des mines antipersonnel, a été invité à partager son expérience et à raconter comment son mouvement avait procédé pour abandonner l’usage des mines antipersonnel. Plus d’une centaine de personnes y ont participé, notamment des membres du gouvernement et des représentants du CPN-M.

En mai 2006, les deux parties ont accepté un cessez-le-feu bilatéral qui prévoyait le non-recours aux mines antipersonnel. L’accord de paix conclu quelques mois plus tard les engageait également à ne pas faire usage des mines et à participer au marquage et au déminage des zones affectées.

Principaux résultats

  • En signant, l’accord bilatéral de paix et de cessez-le-feu de 2006, le gouvernement et le CNP-M se sont engagés tous deux à renoncer à l’utilisation des mines antipersonnel, préparant ainsi le terrain pour un déminage complet des zones minées connues d’ici à 2011.

 

En Népal, l'Appel de Genève travaille ou a travaillé avec les acteurs armés non-étatiques suivants:

Organisation Actif Thèmes
Interdiction des mines antipersonnel Protection des enfants Problématiques liées au genre Normes Humanitaires
The Communist Party of Nepal-Maoists (CPN-M) Non
Cliquez sur la coche pour afficher l'Acte d'Engagement signé
 

L'Appel de Genève est en dialogue avec l'AANE sur ce thème

 

L’Appel de Genève était en dialogue avec l'AANE sur ce thème

 

L'AANE a signé l'Acte d'Engagement sur ce thème

 

Actualités liées

 
 

Theirwords.org

  • Theirwords.org est un annuaire des engagements pris par les acteurs armés non-étatiques. Accédez aux documents liés à ce pays on theirwords.org.
 
Stratégie 2017-2019
 

Restez en contact

  • Twitter : @genevacall
  • Facebook : Appel.de.Geneve
  • LinkedIn
  • Youtube : GenevaCall2
  • Flickr : GenevaCall
  • Medium : GenevaCall