Protection des civils dans les conflits armés

Iran

< Retour à la liste des pays

Iran

Dans un contexte politique et militaire tendu, des acteurs armés non-étatiques (AANE) à majorité kurde, s’opposent à la République islamique d’Iran et revendiquent les droits des minorités ethniques et la création d’un État démocratique fédéral.

Bien que la plupart des AANE kurdes iraniens ont suspendu leurs opérations militaires, des affrontements armés se produisent occasionnellement entre les forces de sécurité iraniennes et le Parti pour une vie libre au Kurdistan /forces de libération du Kurdistan Est (PJAK). D’autres AANE ont déclaré être prêts à reprendre leur lutte armée, si la situation l’exige.

Suite aux activités militaires de l’Etat islamique (aussi connu comme l’État islamique en Irak et en Syrie) dans la région irakienne du Sinjar, tous les AANE kurdes iraniens ont offert d’envoyer des troupes pour soutenir le gouvernement régional du Kurdistan irakien et contribuer à assurer la protection des civils dans les zones kurdes touchées par le conflit. La frontière irano-irakienne kurde reste particulièrement contaminée par les mines et les restes explosifs de guerre.

Activités

Domaines thématiques de travail dans ce pays
Humanitarian_norms_dark Landmine_ban_dark Gender_issues_dark Child_protection_dark
Normes humanitaires Mines Antipersonnel Violences Sexuelles Protection des Enfants

L’Appel de Genève travaille avec les AANE kurdes-iraniens sur l’interdiction des mines antipersonnel et depuis 2010, l’organisation a étendu son action à la protection des enfants, ainsi qu’à l’interdiction de la violence sexuelle et contre la discrimination basée sur le genre. Elle soutient les AANE dans la mise en œuvre et le respect des Actes d’Engagements qu’ils ont signés, tout en continuant à promouvoir la signature des autres  Actes. Par exemple, l’Appel de Genève organise et offre des formations sur les règles spécifiques du droit international humanitaire, ainsi que sur des normes humanitaires en général.  Le dialogue et les activités avec les AANE en question ont lieu sur le terrain, mais également en Europe.

Principaux résultats

  • Plusieurs AANE kurdes iraniens ont signé un ou plusieurs Actes d’Engagement (voir le tableau ci-dessous).
  • Un AANE a augmenté son âge de recrutement de 16 à 18 ans.
  • Les 7 signataires des Actes d’Engagement ont pris de nouvelles mesures pour mettre en œuvre leurs obligations.
  • Plusieurs signataires ont intégré les règles contenues dans les Actes d’Engagement dans leur formation pour nouvelles recrues, comme encouragés lors d’un atelier organisé par l’Appel de Genève en 2013.
  • En 2009, l’Appel de Genève a mené quatre formations sur les normes humanitaires pour 42 membres de quatre AANE iraniens.

En Iran, l'Appel de Genève travaille ou a travaillé avec les acteurs armés non-étatiques suivants:

Organisation Actif Thèmes
Interdiction des mines antipersonnel Protection des enfants Problématiques liées au genre Normes Humanitaires
Democratic Party of Iranian Kurdistan (PDKI) Oui
  •  
  •  
  •  
  • Free Life Party of Kurdistan (PJAK) Oui
  •  
  •  
  • Komala Party of Iranian Kurdistan (KPIK) Oui
  •  
  •  
  •  
  • Komala Party of Kurdistan (KPK) Oui
  •  
  •  
  •  
  • Komalah – The Kurdistan Organization of the Communist Party of Iran (Komalah-CPI) Oui
  •  
  •  
  •  
  • Kurdistan Freedom Party (PAK) Oui
  •  
  •  
  •  
  • National Council of Resistance of Iran (NCRI) Oui
    The Kurdistan Democratic Party – Iran (KDP-Iran) Oui
  •  
  •  
  •  
  • Cliquez sur la coche pour afficher l'Acte d'Engagement signé
     

    L'Appel de Genève est en dialogue avec l'AANE sur ce thème

     

    L’Appel de Genève était en dialogue avec l'AANE sur ce thème

     

    L'AANE a signé l'Acte d'Engagement sur ce thème